Blog voyage pour être libre, être heureux, être soi.

A propos

Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Japon et bien d’autres. J’ai toujours su que j’étais faite pour voyager et pourtant ce n’est pas vers ces études que je me suis tournée. Cela ne m’a néanmoins pas empêché d’entreprendre une telle aventure en 2012. Un petit voyage après l’autre, un peu plus de kilomètres à chaque nouvelle destination.

C’est ainsi qu’en 2017 je me suis retrouvée, visa vacances travail en poche, à sillonner les routes de Nouvelle-Zélande à la recherche de ces vues spectaculaires et d’expériences inoubliables telles que la visite du célèbre lieu de tournage du Seigneur des anneaux et du Hobbit, gagnée lors d’un concours organisée par les pvtistes. Ou encore plus récemment, en novembre 2018, où j’ai été invitée par la ville de Gyoda au Japon pendant une semaine afin découvrir et faire découvrir sa culture et ses traditions.

Développer des compétences latentes

Tout cela je l’ai réalisé seule, à force de recherches, de patience et de collaborations. J’ai su relevé des défis toujours plus grand, m’organiser, m’adapter, m’informer, accepter d’apprendre. Tout comme je l’ai fait lors de mon année en Angleterre où j’ai pris la décision de réapprendre l’anglais malgré un niveau jugé bon en France et pourtant bien insuffisant pour affronter le monde qui m’attendais.

J’ai développé sans même m’en rendre compte des compétences que je ne croyais pas avoir. Comme par exemple, une aisance à l’oral aussi bien en français qu’en anglais. J’ai su vaincre ma timidité, mon insécurité et devenir une personne bien plus forte et déterminée.

La réalité du monde

Cependant voyager régulièrement ou non, sur le long terme ou non, nécessite de garder la tête sur les épaules, de prendre conscience des climats politiques, des modalités administratives d’entrée dans un pays, des religions, de la condition de la femme, de l’impact que le tourisme de masse a sur la faune, la flore mais aussi la population locale.

Mais cela ouvre aussi beaucoup d’autres perspectives. C’est apprendre des valeurs qui ne sont pas les siennes. C’est écouter l’autre, à accepter qu’il était différent et que cela le rendait unique. Mais le monde a aussi un effet sur nous, il nous permet de nous redécouvrir, de prendre du recul sur soi, sur la vie sur ce que nous voulons devenir.

Ma réalité sur le monde

Aussi imparfait que notre monde puisse être, il n’en reste pas moins magnifique. Il reste cette planète bleue si fragile qu’il faut découvrir mais aussi protéger. Alors je veux rester positive, sensible et curieuse aux merveilles qu’il a nous offrir.

Et je veux le partager avec vous.

Yucca

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •