Récits de voyages
juillet 18, 2017 publié par Yucca

Retour en France après mon PVT en Nouvelle-Zélande

Retour en France après mon PVT en Nouvelle-Zélande

Ou comment je gère mes émotions après 7 mois au paradis. Oui, la Nouvelle Zélande est mon petit paradis sur terre, cependant il a fallu que je le quitte. Il s’agit de ma troisième expérience à vivre à l’étranger. Je devais y rester 10 mois, je suis rentrée au bout de 7 pour des raisons personnelles. Le plus dur maintenant est d’affronter la réalité. Voyons un peu comment je me sens suite à mon retour en France après mon PVT en Nouvelle-Zélande.

Retour imprévu

Waka Waitangi

Depuis le début de ce voyage, rien ne se passe comme prévu (voir Bilan Nouvelle Zélande). Mais le retour 5 mois plus tôt, c’était encore moins prévu! Alors, il faut comprendre que je me sentais vraiment bien en Nouvelle Zélande, j’ai vu des choses incroyables, des paysages à couper le souffle et j’ai rencontré des gens adorables. Mais parfois, il y a des situations que l’on ne contrôle pas. J’ai donc pris la décision de rentrer, à contre cœur.

Pourquoi être rentrée me direz-vous? Et bien parce qu’au delà des raisons en France qui me poussaient à rentrer, je n’avais pas vraiment de raison de rester en Nouvelle Zélande. Malgré le fait que je m’y sentais bien, j’avais terminé le tour de ce que je voulais faire et voir. J’ai uniquement annulé mes voyages en Australie et Thaïlande. Et vu les circonstances je n’aurais pas profiter de mes voyages. Donc autant reporter à plus tard. Car oui, je n’ai toujours pas fini de vadrouiller.

Et maintenant?

Te Waihou River Blue Spring

Je suis très contente d’être rentrée. Ça fait toujours du bien de se ressourcer, de retrouver ses repères, son « chez-soi »/la maison des parents. Bon ce qui fait moins plaisir, c’est de devoir refaire la paperasse et les démarches suite au retour. Mais on a pas trop le choix. A moins que vous repartiez dans la foulée, il y a bien des choses à faire en rentrant… mais on verra ça dans un autre article!

Pour ma part, j’avais déjà une petite idée en tête de ce que je voulais faire en rentrant… repartir! Sauf que ce nouveau départ n’est pas prévu pour tout de suite. J’ai vu mes économies s’envoler avec mon PVT, mais vous savez quoi? Je ne regrette pas! Et pour pouvoir repartir, il va falloir que j’économise encore! Qui dit économiser, dit travailler… ah trouver du travail. Ce n’était déjà pas facile avant mes voyages à l’étranger, mais ça ne s’est pas arrangé en rentrant! Alors non, ne vous découragez pas! Je vois les expériences à l’étranger comme un plus dans son parcours et si vous arrivez en mettre en avant les compétences acquises lors de vos voyages, vous vous en sortirez. Non, moi c’est différent. Je suis difficile c’est tout! 🙂

Ne pas se sentir à sa place

Rotorua Museum

C’est un peu ce que je ressens maintenant. Bien que je sois heureuse d’être de retour, je ne m’imagine toujours pas me poser définitivement. Je cherche des emplois à durée déterminée et même si je souhaite me trouver un logement, je ne suis pas trop difficile sachant que je vais le quitter rapidement. Concernant mes affaires, j’avais déjà fait un sérieux tri avant la NZ, mais j’envisage de me débarrasser de 50% de mes affaires avant mon prochain départ.

Ma relation avec les gens a changé. C’est difficile à expliquer, mais le regard des gens change, leur discours aussi. J’ai l’impression de vivre dans un autre monde, un monde ouvert, rempli de possibilités, de rencontres, d’échange ; alors que « les autres » se contentent de leur quotidien, petite routine pleine d’habitude. Et c’est très bien aussi comme ça! Chacun y trouve son compte et est heureux à sa manière.

Et c’est reparti!

Waimangu Volcanic Valley

Me voilà donc rentrée mais déjà prête à repartir. Je ne sais pas combien de temps encore cela va durer, mais pour le moment rien ne m’arrête. J’ai toujours cette envie d’explorer, d’en prendre plein les yeux et de le partager! Dire que je ne suis pas triste de cette situation serait mentir. J’ai sincèrement eu un pincement au cœur dans l’avion. Mais je prends cette décision comme un opportunité de mettre en place d’autres projets pour les années à venir.

Je retournerais avec grand plaisir en Nouvelle Zélande si j’en ai l’occasion. J’ai réalisé un rêve que je n’avais jamais cru possible auparavant, je ne vais donc pas m’arrêter en si bon chemin. La suite de mes aventures au prochain épisode!

 

A propos de Yucca

Voyageuse et blogueuse, je parcours le monde depuis 2012. Passionnée de culture et d'histoire, je partage avec vous mes voyages et expériences.

Share This Article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge